Chronique : Love Letters to the dead de Ava Dellaira


Editions : Michel Lafon
Format : Poche
Prix : 7€
Parution française : 8 octobre 2015

Tout a commencé par une lettre ...
Une simple rédaction demandée par une prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l'adorait. Et qu'il est mort jeune, comme May.
Si elle ne rend jamais son devoir, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger... Mais avant d'écrire à la disparue qui lui tient à coeur, Laurel devra faire face à ce qui s'est vraiment passé la nuit où May est décédée.

Dans ce roman, nous suivons Laurel, une jeune lycéenne qui a perdu sa sœur il y a quelques mois.
A travers des lettres qu'elle adresse à différents personnages célèbres disparus tels Kurt Cobain ou Janis Joplin, nous suivons l'histoire de cette jeune fille en route vers la construction de sa personnalité, la prise en main de sa vie et toutes les petites histoires adolescentes qu'elle va vivre lors de sa première année au lycée.
C'est donc l'histoire d'une adolescente totalement perdue qui cherche qui elle est et quelle voie elle doit suivre pour devenir la personne que sa sœur aurait aimé.
Une belle histoire, émouvante, pleine d’espoir et d'humanité.

Écrite sous forme de multiples lettres, l'histoire est à la première personne et se déroule entièrement du point de vue de Laurel, le personnage central du livre.

Laurel est une jeune fille fragile que la mort de sa sœur a énormément marqué.
La culpabilité la ronge puisqu'elle se croit responsable de la disparition de May, qu'elle avait placé sur un piédestal. Sa soeur constituait un véritable modèle pour elle et désormais, Laurel se sent abandonnée, perdue et remplie de doutes.

Tout comme Laurel, les personnages secondaires, Hannah, Nathalie ou Sky sont très attachants et empreints d'émotions et de vérités. D'ailleurs, je me suis parfois sentie plus proches d'eux que de Laurel qui, lors de certains passages, semblait bien fade avec des émotions superficielles. Pourtant, ce n'est pas ce que je retiens d'elle et je pense que ces passages reflétaient plutôt son état d'esprit à ce moment là, comme si elle était extérieure aux événements qui se déroulaient sous ses yeux.

L'intrigue tourne autour de Laurel, de sa reconstruction ou plus précisément de l'établissement d'une personnalité qui lui est propre, mais, elle tourne surtout autour de la mort de May dont les circonstances sont particulièrement mystérieuses. Elles ne nous sont d'ailleurs dévoilées que vers la fin du roman. Il se passe donc beaucoup de temps avant de connaître toute la vérité où nous pouvons imaginer des tas de choses à ce sujet. Mais ce temps est mis à profit pour découvrir Laurel et à travers elle, sa soeur, May, qui n'est pas vraiment une blanche colombe.

Le style de l'auteur est très poétique. Ava Dellaira remplit son texte de moment fort grâce à une plume simple, fluide et empreintes d'émotions.

Le rythme a beau être plutôt lent, l'histoire est très poignante. Il se passe peu d'événements particulièrement marquants mais l'histoire est si poétique et les tournures de phrases sont si belles qu'elle rendent le récit magnifique.
Sans oublier cette ambiance particulière, ni tout à fait joyeuse, ni véritablement triste à l'image de notre héroïne, pleine de doutes.

Pour finir, Love letters to the dead est un roman que j'ai énormément apprécié, plein d'émotions, de poésie et d'espoir. Pourtant, ce n'est pas un coup de cœur, je m'attendais à autre chose ou à plus, je ne sais pas exactement. Mais je n'ai pas été autant transportée que ce à quoi je m'attendais.
Il reste cependant un très beau livre à la couverture magnifique et à l'histoire très marquante, qui ne laisse pas du tout indifférent.

Ma note 
8/10

Commentaires

  1. Malheureusement, je n'avais pas du tout apprécié ma lecture... J'avais trouvé Laurel trop fade, et les lettres n'étaient qu'un prétexte selon moi, car elles n'avaient ni queue ni tête au niveau de la forme. ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ton point de vue. La forme de ce roman est particulière c'est vrai, pourtant ce n'est pas ce qui m'a le plus gêné. Je m'attendais à plus et du coup quand j'ai eu fini ma lecture je me suis dis : "tout ça pour ça" Mais en dehors de cette impression d'avoir été un peu "trompée sur la marchandise" ^^ j'ai tout de même apprécié ma lecture.

      Supprimer
  2. Lorsque j'ai commencé ce roman, j'ai su que j'aurai un coup de coeur dès les premières pages... Et en effet, j'ai été énormément touchée par Laurel, les lettres qu'elle a écrites et son histoire !
    Contente que tu aies aussi aimé :) Ta chronique est super belle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) J'essaie de donner envie de lire le livre tout en étant honnête sur ce que j'ai pensé du livre.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Blogger Recognition Award

Chronique : Breathing - Tome 3 : Ma raison de respirer de Rebecca Donovan

Concours : Un fauteuil, un livre, un thé fête ses 2 ans !