Chronique : Partials - Tome 1 : Partials de Dan Wells

Editions : Le Livre de Poche
Format : Poche
Prix : 7,90€
Parution Française : 1 avril 2015

2076. La guerre contre les partials, ces êtres génétiquement modifiés, a exterminé la quasi-totalité de la planète. Quarante mille humains survivent sur l'île de Long Island sous la férule d'un sénat autoritaire tandis que le virus RM reste sans antidote.
les nouveaux-nés vivent moins d'une journée, si ce n'est quelques minutes. La population déjà très éprouvée, est désormais traumatisée par la loi Espoir : toute jeune fille de 18 ans a l'obligation de tomber enceinte. Le combat de Kira Walker, étudiante en médecine, commence à cet instant. Ses ennemis ne sont pas les partials mais le RM. Son obsession ne concerne pas la dérive fasciste du Sénat mais une folle hypothèse scientifique.
Kira décide de suivre son intuition au risque de devenir une hors-la-loi ou la cible des partials.

Après avoir survécu à la guerre contre les partials, des êtres génétiquement modifiés, l'humanité a presque entièrement été décimée par un virus mortel, le RM. Moins d'1% de la population humaine est encore en vie mais sans chance de survie sur le long terme car elle ne peut pas pas donner naissance à des bébés vivants plus d'une journée.
Le Sénat a alors mis en place la loi Espoir obligeant toutes les jeunes femmes à partir de dix-huit ans à tomber enceinte et ceci dans le fol espoir de donner naissance à au moins un bébé viable.

Kira, jeune étudiante en médecine veut sauver l'humanité et pour cela elle est prête à se rebeller contre le pouvoir en place et à courir tous les risques allant jusqu'à donner sa vie si elle l'estime nécessaire, car son idée, si elle fonctionne pourrait bien donner un avenir à l'humanité.

L'histoire est assez énigmatique car le lecteur ne dispose que de peu d'informations au début du roman. Kira porte cette histoire et nous entraîne avec elle dans sa course fulgurante pour sauver l'humanité. Peu à peu des points importants de l'histoire sont dévoilés et plus nous en apprenons plus nous voulons en savoir.

La narration est à la troisième personne. Ce n'est pas mon point de vue préféré mais la façon dont nous est contée l'histoire m'a totalement fait oublier ce détail.
La narration étant essentiellement tourné vers Kira, le lecteur découvre chaque nouvel élément en même temps qu'elle. Un point de vue qui s'avère finalement tout à fait adéquat pour nous plonger pleinement dans l'histoire.

Le rythme a beau être plutôt lent, il oscille tout de même entre phases d'actions pures où tout s'enchaîne très rapidement, et phases plus calmes laissant la place aux découvertes et révélations plus surprenantes les unes que les autres. Les rebondissements sont nombreux et nous tiennent tellement en haleine qu'il est difficile de lâcher le livre avant de l'avoir terminé.

L'univers post-apocalyptique nous plonge dans une aventure époustouflante et haletante dans une ville ravagée et où la guerre entre Sénat et rebelles continue de semer le chaos.
L'humanité essaie de se reconstruire tant bien que mal sous la férule d'un sénat qui ne voit qu'en la loi Espoir pour sauver l'humanité, refusant toute autre solution et transformant les humains en bétail. 
Quiconque s'oppose au Sénat devient un ennemi et est donc un rebelle qu'il faut emprisonner ou éliminer. Les survivants sont donc malheureux et oppresser entre l'autorité du Sénat et la peur qu'une nouvelle guerre explose.

En ce qui concerne les personnages, Kira Walker est le personnage central de l'histoire et s'attacher à elle est donc tout à fait normal. J'ai trouvé que c'était le personnage le plus aboutit, elle a des convictions qu'elle défend quoi qu'il arrive sans jamais flancher. Intéressante, elle est réfléchie, perspicace et fait preuve d'une grande combativité, on en oublie d'ailleurs souvent son jeune âge. De plus, elle s'adapte à presque toutes situations et évolue tout au long de l'histoire en gardant le même ligne de conduite, un personnage comme je les aime.

Les autres personnages sont tout aussi importants même s'ils semblent moins développés. Ils ne prêtent pas seulement mains fortes à Kira, ils ont aussi leurs propres convictions qui les poussent parfois à faire des choix différents ou inattendus. Même si on en apprend pas autant sur eux que sur Kira, certains deviennent tout de même très attachants.

L'intrigue est tournée vers Kira et sa recherche d'un moyen de sauver l'humanité. Elle présente de nombreux retournements de situations qui font que pas une seule seconde je me suis ennuyée. Ses retournements de situations si nombreux soient-ils ne s'écartent jamais du fil conducteur de l'histoire et le but reste toujours de sauver l'humanité en lui donner un potentiel avenir.

L'ambiance est souvent froide et effrayante avec une impression de tension permanente comme si le temps était compté. Les quelques moments de chaleur que compte ce livre sont tout de suite suivis de moment plus difficiles. L'humour a donc peu sa place dans ce livre même si un personnage par ses blagues m'a plusieurs fois fait sourire. Cette ambiance très sérieuse participe parfaitement à l'immersion dans cet univers post-apocalyptique.

Pour finir, même si j'ai trouvé les premières pages un peu longues car elles ne permettent pas de se plonger immédiatement dans l'histoire, une fois les bases posées, l'action arrive rapidement. Les secrets de ce livre sont peu à peu dévoilés et nous tiennent en haleine jusqu'à la fin. 
Dans ce livre rien n'est prévisible et certaines révélations sont tellement inattendues qu'elles laissent sans voix.
Une dystopie absolument excellente, à lire absolument !

Ma note 
9/10

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Blogger Recognition Award

Concours : Un fauteuil, un livre, un thé fête ses 2 ans !

Chronique : Breathing - Tome 3 : Ma raison de respirer de Rebecca Donovan

Chronique : Je sais pas de Barbara Abel