lundi 19 septembre 2016

Chronique : Ce sera notre petit secret d'Edmondo Pires

Editions : Auto-édité
Format : Ebook
Prix : 1,99€ (Partenariat)
Parution française : 27 novembre 2015

Lorsque Claire Forestier, jeune lieutenant de police du 2ème SDJ de Paris, est appelée sur les lieux de l'agression d'une femme à son domicile, en plein cœur de la capitale, elle n'imagine pas que ses propres démons l'attendent. Le profil et le passé de la victime vont replonger Claire dans le drame qu'elle tente de surmonter en vain depuis son enfance. Et ce, malgré les voies parfois extrêmes et sulfureuses qu'elle emprunte pour y parvenir. Dès lors, résoudre cette affaire lui apparaît comme une ultime opportunité de se reconstruire. Quitte à oublier l'adage selon lequel un chasseur blessé peut lui-même devenir une proie.
Je remercie très chaleureusement Laure Lapègue, Fondatrice de Booknseries, pour m'avoir permis de lire ce super polar, qui sera la prochaine serial lecture de son site, disponible à partir du 23 septembre 2016.

L'histoire est celle de Claire Forestier, jeune lieutenant de police au lourd passé qui se retrouve assignée à l'enquête sur l'agression d'une jeune femme. La jeune femme agréssée par bien des aspects lui ressemble un peu et cette affaire va alors résonner en elle et faire écho à un passé qu'elle tente depuis longtemps d'oublier. Finalement, résoudre cette enquête sera peut être un moyen de surmonter le traumatisme qui la hante depuis l'enfance à moins qu'elle la replonge dans les abîmes de sa souffrance.

L'intrigue n'est pas commune. Originale et bien ficelée, elle est très intéressante à suivre. Claire qui à l'aide de son coéquipier doit résoudre cette affaire, est également confrontée à bons nombres d'éléments qui la replonge plus que jamais dans son passé et dans ce qu'elle a vécu de plus terrible. Claire est au cœur d'une intrigue très sombre et le lecteur est le témoin direct de son auto-destruction.

La plume de l'auteur est fluide, efficace et parfois très brutal, autant dans le rythme qu'elle dicte à l'histoire que dans le vocabulaire utilisé. Le rythme est incisif et peut être rapide à certains moments alors qu'il sera très lent à d'autres. Un rythme que j'ai trouvé en total adéquation avec cet univers et cette ambiance très sombre, dure et parfois très glauque.

La narration est à la troisième personne, un point de vue externe qui permet pourtant bien de nous immerger dans l'histoire. Les différents personnages suivis permettent d'être tout le temps au cœur de l'intrigue et d'en comprendre toutes les ficelles. Elle permet également de découvrir toutes les facettes de Claire, qui montre au lecteur certaines des facettes les plus sombres de son esprit très tourmenté.

Concernant les personnages, j'ai trouvé qu'ils étaient bien décrits, avec un profil psychologique assez complexe pour certains d'entre eux. Ceux que j'ai le plus apprécié sont Claire et Sergio, son coéquipier.
Claire, qui n'a pas grand chose d'une héroïne, possède un passé très lourd, qui même si elle refuse de l'avouer, dicte sa vie. C'est une personnalité complexe, détruite et torturée que l'on ne peut s'empêcher d'apprécier. Son profil psychologique chaotique la rend très attachante et ne fait pas d'elle un mauvais policier bien au contraire.
Sergio, son coéquipier et ami, l'un des seuls, est un ancien playboy, qui a un peu abusé de la confiance de sa femme, avant de se rendre compte que c'est bien elle la femme de sa vie. Personnalité pleine d'humour, de courage et de sincérité, c'est un personnage drôle et très attachant.

Pour finir, j'ai trouvé ce roman très bien écrit. L'histoire est prenante, l'intrigue est intéressante tout en étant inédite et les personnages sont attachants et empreints d'émotions. Il y certes quelques passages un peu long à mon goût, qui ont quelque peu ralenti ma lecture, mais l'histoire est suffisamment prenante pour passer outre.
Seul véritable bémol, la fin totalement inattendue et déconcertante qui m'a laissé un sentiment doux-amer et me fait hésiter entre colère, surprise et curiosité.
Une bonne lecture en somme.

Ma note
7,5/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire