jeudi 24 novembre 2016

Chronique : Je sais pas de Barbara Abel


Editions : Belfond
Format : Ebook
Prix : 13,99€ (Partenariat)
Parution française : 6 octobre 2016

À cinq ans, on est innocent, dans tous les sens du terme…
Une belle journée de sortie des classes qui vire au cauchemar.
Une enfant de cinq ans a disparu.
Que s'est-il passé dans la forêt ? 
À cinq ans, on est innocent, dans tous les sens du terme.
Pourtant, ne dit-on pas qu'une figure d'ange peut cacher un cœur de démon ?

Je remercie chaleureusement Netgalley et les éditions Belfond.

Lors d’une sortie de classe en forêt, une petite fille de cinq ans disparaît. Cette petite fille, c’est Emma Verdier, une enfant un peu particulière, qui cache une grande intelligence et un tempérament capricieux et changeant. Son institutrice, Mylène, et les autres accompagnateurs partent à sa recherche. C’est Mylène qui retrouve la petite, quelques heures plus tard. Mais quand Emma réapparaît, elle est seule, Mylène est introuvable. Après le soulagement d’avoir retrouvé la petite, les enquêteurs s’interrogent car cette fois c’est Mylène a disparu. Les questions des enquêteurs se heurtent aux seuls mots que la petite accepte de prononcer : « Je sais pas ». Pourtant, ils savent que Mylène était avec Emma car cette dernière porte le foulard de Mylène autour du bras.
Qu’a-t-il bien pu se passer dans cette forêt ? Est-ce un traumatisme ou cette petit cache quelque chose ? Les « Je sais pas » systématique de l’enfant se transforment en véritable cauchemar.

La narration est à la troisième personne, ce qui permet de suivre l’ensemble des personnages qui participent aux récits, et de découvrir leurs secrets et leurs mensonges. Personne n’est vraiment innocent dans ce roman, chacun cache quelque chose et est prêt à tout pour protéger son secret. Certaines choses pourraient bien avoir un lien avec cette disparition.

L’intrigue est bien menée et parfaitement maîtrisée. Elle est centrée sur l’enquête devant conduire à retrouver Mylène, et ce avant que le pire n’arrive, car la jeune institutrice est diabétique et risque sa vie si elle n’est pas retrouvée rapidement. Le temps lui est compté et connaître le fin mot de l’histoire est urgent.
Au départ inquiète pour la petite, on se rend compte qu’elle n’est pas si innocente qu’elle le laisse croire. On en vient à la détester. Chaque page conduit à son lot de questions sans réponse, de découvertes et de rebondissements et plus le livre avance, plus on se demande comment une si petite fille peut cacher un être si diabolique et manipulateur.

L’ambiance est sombre, angoissante et sous-tension. Chaque découverte, chaque secret dévoilé, conduit à autant de nouvelles questions sans réponses immédiates. La peur de savoir si Mylène va s’en sortir nous tient en haleine tout au long du roman.

Le rythme est assez lent à l’image de l’avancée de l’enquête qui piétine un bon moment. Le temps semble arrêté, suspendu, dans l’attente de réponse qui ne viennent pas, la tension est à son comble. 

Le style de l’auteur est une découverte pour moi. C’est le premier livre de Barbara Abel que j’ai l’occasion de lire. C’est une agréable découverte qui me donne envie de m’intéresser à ses autres romans. Le récit est bien tourné, les événements s’enchaînent bien sans incohérence et l’intrigue est prenante. Cependant, j’ai eu quelques difficultés à entrer dans l’histoire au début, car j’ai trouvé que le vif du sujet mettait un peu trop de temps à se lancer. Mais une fois l’histoire bien ancrée, j’ai apprécié ma lecture.

Concernant les personnages, ils sont travaillés, complexes, torturés et effrayants mais peu attachants. Peut-être est-ce dû à la narration à la troisième personne, mais je n’ai pas réussi à me sentir proche des personnages. Mylène est la seule qui sorte un peu du lot car j’ai tout de même éprouvé peur et compassion pour elle, mais sans plus. Pourtant, les personnages ne laissent pas indifférents, je les ai d’ailleurs presque tous détesté, la petite Emma plus que les autres. Elle est sombre, effrayante et d’un machiavélisme surprenant.

Pour finir, j’ai dans l’ensemble apprécié ce roman. C’est un thriller psychologique sombre et surprenant. L’histoire est originale. La fin, loin des « happy-end » met un peu le moral dans les chaussettes. Une bonne lecture où il faut s’accrocher car l’auteur ne nous épargne pas et met nos nerfs à rude épreuve.

Ma note
7/10

2 commentaires:

  1. J'aimerai bcp découvrir cette auteure et pourquoi pas avec son dernier roman :D

    RépondreSupprimer
  2. J'ai vu que beaucoup de lecteurs avaient soit aimé soit directement détesté, j'aimerais le tenter ton avis me donne envie même si ce ne fût pas un coup de coeur pour toi, l'intrigue me tente beaucoup! Affaire à suivre haha :p

    RépondreSupprimer