Chronique : Positive de Paige Rawl

Editions : Hachette
Format : Ebook
Prix : 11,99€ (Partenariat)
Parution française : 26 octobre 2016

Paige Rawl est une adolescente rayonnante. Pom-pom girl, footballeuse, excellente élève, tout semble lui réussir. Jusqu’au jour où elle révèle son secret à sa meilleure amie : elle est séropositive, sa mère lui a transmis le HIV. Dans les heures qui suivent, le harcèlement commence. Ses camarades laissent des mots cruels dans son casier. Ils chuchotent sur son passage. Paige ne s’est jamais sentie aussi seule. Pour la première fois, elle ne sourit plus. Cela aurait pu être la fin de son histoire. Mais cela en était le début.

Je remercie chaleureusement Neygalley et les éditions Hachette pour ce livre.

L’histoire est celle de Paige Rawl, une jeune femme qui nous raconte ce qu’elle a vécu depuis le jour où elle a annoncé à sa meilleure amie qu’elle était porteuse du VIH. 

Paige n’est qu’un bambin quand elle est diagnostiquée porteuse du VIH. Ce virus mondialement connu lui a été transmis par sa mère durant sa grossesse. 
La mère de Paige a toujours souhaité que sa fille mène une vie riche et heureuse, elle lui cache alors la réalité durant de nombreuses années. Difficile pour une enfant de comprendre pourquoi elle doit prendre des médicaments tous les jours et se rendre régulièrement à l’hôpital alors que les autres n’y vont qu’en cas de nécessité, surtout quand on ne sait pas la nature exacte du problème. 

Pourtant, Paige s’épanouie longtemps sans savoir qu’un virus est maintenu tranquille en elle. Elle devient au fil des années une jeune fille belle, sportive et talentueuse. Elle est heureuse et la vie lui sourit, jusqu’au jour où sa mère lui annonce la dure réalité. 
Garder un tel secret pour elle seule est alors impossible. C’est tout naturellement qu’elle décide d’en parler à une personne en qui elle a confiance, sa meilleure amie, sans imaginer une seule seconde les conséquences de ce choix. 
Le lendemain, le cauchemar commence. 

Ce livre est un témoignage, une biographie, qui relate une période difficile pour Paige et montre ensuite l’évolution de cette jeune fille, qui va dépasser les épreuves auxquelles elle est confrontée. Il témoigne de sa prise de conscience dans un véritable combat qu’elle mène d’abord dans l’ombre pour elle-même puis en pleine lumière pour les autres personnes dans un cas similaire, et tout ceci avec brio. 

La narration est à la première personne et c’est à travers les yeux de Paige mais aussi la plume d’Ali Benjamin que l’on découvre son histoire. 

Le rythme est assez lent, mais il permet de prendre la pleine mesure de chaque événement qui nous sont décrits. 

L'écriture est fluide et soignée. Le vocabulaire utilisé est simple et permet d’expliquer clairement ce que sont le VIH et le SIDA, tout en dénonçant le harcèlement présent dans ce roman sous plusieurs de ses formes. 

La personne au centre de ce livre est bien entendu Paige mais l’on peut y découvrir les nombreuses autres personnes qui ont croisé son chemin, l’on marqué de leurs empreintes ou même façonné. 
Paige nous montre sa personnalité tout entière, ses faiblesses, sa détresse mais aussi et surtout son incroyable force intérieure qui fait d’elle une battante et ce malgré toutes les difficultés qu’elle a dû surmonter. Elle ne baisse pas les bras, ceci grâce à sa force de caractère mais aussi au soutien indéfectible des personnes qui comptent dans sa vie dont sa mère toujours présente pour la couvrir de tout son amour. 

Découvert grâce à Netgalley, c’est le premier livre sur ce sujet que j’ai l’occasion de lire. Un roman coup de poing mais aussi pédagogique. 

Le VIH est au centre du roman mais à travers l’histoire de Paige d’autres problèmes sont aussi pointés du doigt car le harcèlement ne concerne pas seulement la couleur de peau, la religion ou l’orientation sexuelle. C’est l’un des grands maux de ce siècle. Il tue et est dû à l’ignorance, à la bêtise et à la méchanceté pure et simple des gens à l’esprit trop étriqué pour se donner la peine de comprendre. Paige en parle d’ailleurs très bien dans ce livre. 

Je n’ai pas seulement été bouleversée par cette histoire mais aussi révoltée. Révoltée, pas tant à cause de l’ignorance des plus jeune mais plutôt à cause de l’absence de réaction des adultes et notamment du corps enseignant qui par de simples explications aurait pu épargner une grande partie de ce combat à Paige. 

Bien que je sache que cette histoire n’est en rien une fiction, j’ai eu du mal au début à me dire que tout était réel car comment tout ce que Paige vivait pouvait bien être possible ? 

Des photos adroitement amenées au cours du livre témoignent du caractère concret et réaliste de cette histoire mais loin de dépeindre une jeune fille malheureuse elles sont autant de témoin permettant de montrer que le VIH ne définit pas Paige en tant que personne mais qu’il fait seulement parti d’elle. 

Ce livre est un coup de cœur et ce n’est pas parce que j’apprécie la détresse des gens mais plutôt pour saluer le courage et le combat que nous dépeint Paige à travers les lignes de son récit. Un courage et un combat qui lui ont permis de transformer une différence en une force et d’en parler avec tant de conviction. Un roman marquant que je vous conseille de lire.

Ma note 
10/10

Commentaires

  1. Eh bah! On ne peut être qu'intriguée et avoir envie de découvrir cette histoire vu comme tu en parles si joliment =D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Blogger Recognition Award

Concours : Un fauteuil, un livre, un thé fête ses 2 ans !

Chronique : Breathing - Tome 3 : Ma raison de respirer de Rebecca Donovan

Chronique : Je sais pas de Barbara Abel