Chroniques par genre




Chronique : Les bonnes nouvelles de Laurent Jardin


Editions : Auto-édité
Format : Ebook
Prix : 2,99€ (Partenariat)
Sortie : 25 mai 2015

Maurane, jeune chanteuse manquant d’assurance, se réveille un beau matin l’esprit embrumé, soudain mêlée à une sombre histoire de vol. Elle vit entre Paris et Annemasse, où Sophie, l’ancienne chanteuse de son groupe, a décidé de tenter sa chance en solo dans un télé-crochet. Son parcours la mènera à la capitale, où Leila, jeune espoir suédois de la mode, a vu sa vie basculer au cours d’un défilé. Dans le même temps, de l’Asie aux États-Unis, Pauline, journaliste ambitieuse, enquête sur les bandits les plus excentriques. Ces jeunes femmes, ainsi que d’autres, se croisent malgré elles au cours d’une aventure moderne, sur fond d’intrigues mystérieuses et de guerres invisibles.

Les bonnes nouvelles est un court roman assez complexe où il n'y a pas un personnage principal mais plusieurs, des femmes aussi différentes les unes que les autres, qui nous embarquent dans leurs intrigues.

La lecture des premières pages ne présagent en rien de ce qui nous attend réellement dans la suite du livre, car telle une immense toile d'araignée, chaque point de vue est lié et participe à une intrigue centrale complexe qui n'est véritablement dévoilée et comprise que vers la fin du roman.

Quand j'ai commencé ce livre, je ne m'attendais pas une seule seconde à ce que j'ai pu découvrir au fil de ma lecture et je me suis souvent demandée où l'auteur voulait m'embarquer. Je me suis d'ailleurs quelques fois perdue dans ces entremêlements d'histoires. Mais rien de mauvais à cela, puisque que lorsque ces moment de déroutes furent passés et que j'ai réussi à voir plus grand que les simples histoires de chacune de ces femmes, j'ai enfin pu apprécier toutes les subtilités de ce roman.
Car ces femmes, à travers leurs histoires, sont en réalité liées et participent à un énorme réseau qui est au cœur de l'intrigue centrale et qui réussit à garder son mystère jusqu'à la fin.

Le mystère et les guerres invisibles sont en toile de fond et nous embarquent dans ce roman atypique, mélange d'action et de thriller psychologique. Crimes organisés, attentats, trafics de substances et j'en passe sont au centre de ce roman, mais pas seulement, car c'est aussi, une grande aventure humaine où les femmes qui y sont dépeintes sont empreintes de vérités, de naturel et de sensibilité.
De grands thèmes qui posent problèmes dans notre société actuelle y sont abordés, tels que l'homosexualité ou le clonage pour ne citer qu'eux, et délivrent des messages plus ou moins forts et explicites.

Ces femmes, Maurane, Leila, Pauline et toutes les autres sont des êtres à la fois forts et fragiles qui se retrouvent mêlées involontairement à une guerre qui se joue dans l'ombre, mystérieuse et vaste, qui les dépasse totalement.

J'ai beaucoup apprécié ce livre qui se révèle très intriguant et plus complexe que ne le laissait présager le résumé.
La place des femmes et la façon dont sont entremêlées leurs histoires comme dans un concours de circonstances rend le récit original et très intéressant.
Pourtant, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire au début et quand j'ai réussi à tout comprendre, la fin du roman été proche, ce qui m'a légèrement déçu.

Ce roman assez complexe demande plus qu'une simple lecture pour en apprécier toutes les subtilités, il fait réfléchir et met en relief de vrais problèmes de société.

A découvrir !

Ma note
7/10


Je remercie l'auteur Laurent Jardin qui m'a permis de découvrir son roman. 
Retrouvez-le sur Facebook

Commentaires

  1. En grande fan de roman autoédite je note ce titre il m'a l'air bien cool merci

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire









Badge Lecteur professionnel