Chroniques par genre




Chronique : Delirium - Livre 3 de Lauren Oliver

Editions : Le livre de poche
Format : Poche
Prix : 7,90€
Parution française : 15 avril 2015

Alex est revenu.
Le premier amour de Lena n’est pas mort.
Mais il a changé.
Les mois de torture,
La lutte de chaque jour dans une nature hostile,
La menace qui pèse sur la résistance plus grande que jamais :
Alex n’est plus le même. Hana non plus.
Hana qui a été opérée. Hana qui va se marier.
Hana qui doute.

Dans ce tome, nous retrouvons Lena, notre survivante, après les événements qui se sont déroulés à la fin du tome précédent. Alex est de retour, elle l’a enfin retrouvé, mais ce dernier est si différent de celui qu’il était la dernière fois qu’ils se sont vus. Il a changé physiquement mais encore plus mentalement. Il lui est arrivé des choses horribles qui l’ont visiblement marqué. Désormais, sur ses trait, seule la colère transparaît. Alex est de retour mais Julian, le gentil Julian, que Lena a sauvé et qu’elle apprécie énormément,  est à ses côtés pour l’aimer et la soutenir. Lena est donc tiraillée entre Alex et Julian, mais aussi entre la survie et la résistance.

Mais nous ne retrouvons pas seulement Lena dans ce tome, Hana est l’autre héroïne de ce livre. Elle aussi a changé, elle a subi le protocole et va se marier. La guérison lui fait voir les choses avec plus de détachement mais certains éléments de sa vie d’avant viennent la hanter. Ceci et les événements ayant mis à la lumière les invalides et leur résistance, ne font qu’accentuer le doute et la culpabilité qui la ronge. Hana a fait une chose qui la hante et qui lui rappelle sans arrêt Lena.

L’intrigue est donc tournée, d’une part, vers Lena qui cherche toujours où est vraiment sa place et qui est pris dans une quête qui la dépasse totalement. Loin d’imaginer qu’en quittant Portland pour vivre dans la nature, elle aurait à affronter tout ce qu’elle connaît désormais. Mais comment aurait-il pu en être autrement ?
Et d’autre part, vers Hana qui à l’opposé total de ce que doit vivre Lena, cherche également sa place dans un monde où penser est dangereux et où les émotions n’ont pas leur place.
Elles sont toutes les deux au cœur d’une guerre qui se profile. Anciennes amies, aujourd’hui dans des camps opposés.

La narration est à la première personne, un point de vue interne qui alterne entre Lena et Hana grâce à des chapitres qui leurs sont consacrés. Ce point de vue est très intéressant pour comprendre le ressenti de ces deux personnages principaux, ce qui permet aussi à l’instar de Lena où hana, de se placer au centre de l’intrigue et d’en comprendre tous les rouages.
L’univers comme les personnages principaux alterne entre un monde chaotique où le seul but est de survivre auquel est confronté Lena et celui plus aseptisé dans lequel évolue Hana. Un contraste saisissant comme si Lena représentait l’ombre et Hana la lumière. Pourtant, malgré cela, les deux filles semblent assez proches puisque leur quête à toutes les deux est de survivre même si la survie prend ici des formes très différentes.

La plume de l’auteur n’a pas changé, toujours aussi fluide, c’est un plaisir de découvrir chaque phrase de l’histoire. Une chose pourtant à évoluer, la façon de mener l’intrigue. Deux personnages sont au cœur de celle-ci,  ce que je trouve très agréable puisque presque toutes les facettes de l’histoires nous sont dévoilées.

Le rythme est parfois lent et parfois rapide, alternant entre phases d’action et de révélations. Un rythme totalement en phase avec l’ambiance grave que l’on suit tout au long du livre, puisqu’elle représente à merveille les difficultés que rencontrent les deux camps en précisant que personne n’est à l’abris.

Concernant les personnages, il est évident qu’ils ont tous changé. D’un côté, Lena et Alex qui regrettent ce qu’ils étaient quand ils vivaient à Portland et de l’autre Hana qui a subi le protocole. Chacun d’eux est confronté d’une façon ou d’une autre aux épreuves, à leurs peurs ou encore à la perte, ils sont tous embarqués dans quelques choses de plus grand qu’eux, qui les dépasse et où aucun retour en arrière n’est possible. Ils ont tous leur propre quête à réussir tout en participant aux biens communs. Ceci ne fait que les rendre plus touchants, attachants et réels.

Pour finir, j’ai beaucoup apprécié ce livre même si je l’ai trouvé légèrement en dessous du deuxième tome. L’histoire et les personnages sont touchants et font réfléchir.
Cependant, la fin qui reste ouverte m’a frustré, je m’attendais à plus, trop de questions restent encore sans réponse.

Ma note 
8/10


Commentaires

  1. La fin m'avait assez étonné aussi, un peu trop ouverte, mais bon... On arrive à s'y faire^^' Une trilogie que j'ai adoré♥ et qui restera une de mes préférés :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fin m'a certes un peu déçu mais j'ai tout de même beaucoup aimé, d'ailleurs les trois livres ont reçu de bonnes notes :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire









Badge Lecteur professionnel