Chroniques par genre




Chronique : Breathing - Tome 2 : Ma raison d'espérer de Rebecca Donovan


Editions : Pocket Jeunesse
Format : Broché
Prix : 18,90€
Parution française : 15 octobre 2015

« Tu es le sens de ma vie, la raison de chacun de mes actes. Et je ne changerai ça pour rien au monde. » 
Emma commence doucement à réapprendre à vivre aux côtés d'Evan et de Sara. Hantée par des cauchemars terribles, elle décide de donner une seconde chance à sa mère, qui l'a abandonnée, espérant trouver un sens à sa souffrance. Mais elle doit aussi affronter le regard des autres : ceux qui s'en veulent de ne pas l'avoir soutenue, ceux qui la jugent mais aussi ceux qui, surgissant de son passé, ont encore bien des révélations à faire sur sa vie d'avant…

La fin du tome 1 m’avait laissé dans l’incertitude. Bien que deux tomes suivent au premier, et qu’Emma ne pouvait être morte, ce sentiment m’a suivi longtemps, impatiente que j’étais de me plonger dans le tome 2 pour découvrir ce qu’étaient devenus les personnages que j’avais pris tant de plaisir à suivre.

Au début de ce tome, nous retrouvons Emma, quelques mois après avoir échappé de peu à la tentative de meurtre de Carol. Bien vivante quoique profondément marquée par ce qui lui est arrivé, elle réapprend à vivre tant bien que mal aux côtés de Sarah, chez qui elle vit désormais, et d’Evan, son petit-ami.


La narration à la première personne nous place une fois encore au cœur du récit. 
L’intrigue est centrée sur Emma qui apprend à vivre autrement après ce qu’il s’est passé. Plus libre, puisque libérée du joug de sa tante, elle semble toutefois prisonnière d’un sentiment d’incompréhension général qui lui colle à la peau quoi qu’elle fasse.
Au cours du roman, elle va tenter de renouer avec sa mère et de créer une relation mère-fille comme elle aurait aimé en avoir une, ces dernières années passées loin d’elle. Mais cela s’avérera bien compliqué avec une femme alcoolique, volage et manipulatrice. Sa mère fera d’ailleurs ressurgir du passé, des souvenirs douloureux qu’Emma aurait préféré ne jamais retrouver.
Pour ne pas inquiéter Evan et Sarah, Emma va se couper d’eux et leur cachera de nombreuses choses, telle que la relation de confiance qu’elle instaurera avec Jonathan. Des secrets qui finiront pas la mettre dans une situation inextricable. 

Le style de l’auteur est toujours aussi addictif. Avec sa très belle plume, Rebecca Donovan réussit avec brio à faire vivre ce roman de 599 pages et nous embarque sans mal dans son histoire. Bien qu’il y ait moins d’action, elle réussit à faire passer des centaines de pages en clin d’œil.

Grâce aux nombreux rebondissements, le rythme est plutôt rapide. Le livre se lit donc facilement, sans effort. 

L’ambiance est sous-tension une bonne partie du roman et donne l’impression d’un élastique se tendant sans cesse. Une inquiétude persiste tout au long de la lecture, celle de savoir ce qu’il arrivera quand il cassera.

Concernant les personnages, ils sont attachants à l’instar du premier tome. De nouveaux personnages sont pourtant introduits et d’autres sont moins présents tels que Sarah et Evan.
Dans ce tome, Emma semble plus forte, têtue, secrète, ce qui lui cause bien des soucis à cause des choix inconsidérés qu’elle fait. Bien que sachant ce qu’elle a vécu et essayant de me mettre à sa place, je n’ai pas toujours compris le comportement d’Emma. Souvent dans ce roman, son comportement ne peut être cautionné, ce qui rend Emma agaçante. J’ai souvent eu l’impression qu’elle était totalement dépassée par les événements tout en sachant pertinemment ce qu’elle faisait. Un sentiment bien étrange.
Parmi les personnages introduits, il y a la mère d’Emma, Rachel, que j’ai trouvé manipulatrice. Elle est alcoolique certes, mais l’alcool n’excuse pas tout. Elle utilise souvent le chantage affectif pour faire culpabiliser Emma. Un comportement bien immature pour cette femme qui ne s’est pas une seule fois comporter en mère dans ce roman.
Nous découvrons également Jonathan, un personnage assez présent dans ce tome, avec qui Emma noue une relation de confiance rapide et ambiguë. Une relation qui va se faire au détriment d’Evan malheureusement. Pourtant, j’ai apprécié ce personnage que j’ai trouvé intéressant par sa complexité et son vécu même s’il s’est parfois montré effrayant.

Pour finir, j’ai beaucoup aimé ce roman, dans l’ensemble, même si je l’ai trouvé un peu moins bon que le premier tome qui avait été un gros coup de cœur pour moi. Une fois encore, Rebecca Donovan parle avec brio d’un sujet difficile, l’alcoolisme et tout ce que cela engendre. Mais il ne faut pas oublier que la mère d’Emma est aussi une grande manipulatrice.
De nombreux rebondissements, un récit touchant et pleins d’émotions, voici un livre qui nous tient en haleine. Même si ce second tome est moins rude que le premier, il reste éprouvant surtout avec cette fin inattendue et rageante. Je me demande comment va se finir cette trilogie.


Ce n’est pas un coup de cœur, mais la lecture fut excellente. Une suite que je recommande.

Ma note
9/10

Commentaires

  1. Coucou :)
    J'ai beaucoup aimé ta chronique ^^ J'ai lu la série Breathing il y a quelques mois et j'ai eu la même impression sur Emma : elle fait volontairement des bêtises xD ^^ D'ailleurs, elle m'a vite agacée et du coup, j'ai eu du mal avec le tome 3 :/ ^^
    J'espère que tu liras la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! Merci de me lire :) Le tome 3 est dans ma PAL donc j'ai bien l'intention de le lire. Mais pas dans l'immédiat ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire









Badge Lecteur professionnel